Éditions des femmes - Antoinette Fouque

Éditions des femmes - Antoinette Fouque

Éditions des femmes - Antoinette Fouque

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

Dans les années soixante, Antoinette Fouque (Découvrez la page desfemmes de Antoinette Fouque) donne naissance à sa fille, elle ressent dès lors les difficultés qu’une femme rencontre quand elle assume ses fonctions de maman et de femme alors qu'elle travaille. La jeune femme fait d'abord ses études à l'université d'Aix-en-Provence puis gagne la capitale. La Marseillaise est encore à l'université quand elle rencontre son époux, René Fouque. De ses années passées dans un quartier prolétaire, Antoinette Fouque gardera toute sa vie un ancrage politique marqué à gauche. C'est à Marseille qu'elle passe une enfance paisible.

Une militante sur toute la planète

Antoinette Fouque s’engage par exemple aux côtés de l'opposanteAung San Suu Kyi face à la dictature en Birmanie. Pour la militante, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme. Elle le clame durant une manifestation du Mouvement de libération des femmes sous l'Arc de Triomphe. Antoinette Fouque tient des conférences à l'ONU mais aussi sur toute la planète pour prendre la défense des femmes. Commandeur de la Légion d'honneur, cette grande dame décède le 20 février 2014.

Du MLF à l'AFD

Pour esquiver toute récupération, le Mouvement de libération des femmes a vu son nom déposé. Antoinette Fouque et les autres militantes choisissent de déclarer le MLF comme une association, à la fin des années soixante-dix. L’Alliance des femmes pour la démocratie nait sous la houlette d’Antoinette Fouque à l'aube des années 90 lorsqu'elle rentre d'Amérique.

Antoinette Fouque travaille avec plusieurs sociétés d'édition en parallèle à l'enseignement. C’est au début des années 70 qu'elle débat au sujet de la sexualité féminine aux côtés de la philosophe Luce Irigaray. Antoinette Fouque fait la connaissance du psychiatre Jacques Lacan dans les années 60. Le saviez-vous ? C’est elle qui a lancé le groupe nommé Psychanalyse et Politique, courant fondateur du mouvement MLF.

Ecrivain et théoricienne

"Le dictionnaire universel des créatrices" sort en 2013, il rend hommage aux femmes qui ont fait avancé le monde depuis quarante siècles. Antoinette Fouque se distingue de Simone de Beauvoir et ce que cette dernière avance dans "Le deuxième sexe". Naturellement, l'auteure a collaboré à plusieurs livres collectifs et à de nombreux débats. La lutte d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un activisme sans concessions, elle soutient son attachement à la place de mère, qui n'est pas pour elle en contradiction avec avec la libération de la femme.

Articles